Decoloniale.org
 

Réseau pour une gauche décoloniale

  .
    

L’urgence est démocratique et écologique

(23 novembre 2015)

Depuis des années les gouvernements diminuent les libertés pour montrer qu’ils agissent. Sans résultat positif. Un état d’urgence permanent ne fera pas mieux mais il diminue un peu plus la démocratie. Nous sommes catastrophé-e-s par les morts à Paris, à Beyrouth, au Nigéria, au Kivu, au Yémen, en Syrie et en Méditerranée. Il y a des solutions démocratiques, qui assurent les mêmes droits à tout-te-s. Un gouvernement peut diminuer les raisons d’attaquer la société si cette dernière respecte les personnes. On peut changer la société :

  • donner plus d’argent aux écoles de pauvres qu’aux écoles de riches ;
  • modifier le système éducatif pour qu’il mette tou-te-s les enfants au même niveau dès le CP ;
  • obliger les maires à inscrire les enfants rroms à l’école ;
  • réformer le système judiciaire pour qu’il soit capable de juger des policier-e-s (un mort impuni par mois) ;
  • offrir un hébergement décent aux Rroms et aux réfugié-e-s plutôt que les déloger ;
  • ici, instaurer une dotation inconditionnelle d’autonomie ;
  • au loin, cesser les bombardements.

Un gouvernement peut diminuer les financements de Daech en :

  • demandant à la Turquie de fermer sa frontière Sud aux trafics ;
  • négociant un blocus financier, notamment avec la Turquie, l’Arabie saoudite, le Qatar.

Un gouvernement peut diminuer le nombre de migrant-e-s en :

  • ne soutenant plus les coups d’état en Afrique ;
  • cessant d’imposer des accords commerciaux prédateurs des économies locales ;
  • soutenant des projets de développement dirigés par des habitantes avec un financement solidaire sans contrepartie.

L’autonomie de l’Afrique et une diplomatie serrée avec les dictatures arabes impliquent qu’on diminue nos dépendances au pétrole et aux ventes d’armes (30.000 emplois en France). Ceci peut se faire par la transition écologique (+600.000 emplois en France).

Les organisations civiles doivent :

  • soutenir la Coalition Climat, qui cherche à améliorer la ‪#‎COP21‬ ;
  • défendre la ZAD de Notre-Dame-des-Landes contre la construction d’un deuxième aéroport à Nantes et pour continuer le succès d’une expérience d’agriculture communautaire et écologique ;
  • se mobiliser contre les fabricants d’armes (qu’elles soient à usage policier ou militaire).

 

Premiers signataires

Les Désobéissants, Droits devant, Les Indivisibles, Réseau pour une gauche décoloniale.